Eco Cycle Innovation for Textile & Woodworking Industries

Économie de fonctionnalité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Poster Économie de Fonctionnalité

Notre partenaire de l’ULB, Hélie Moreau, a présenté un poster scientifique au cours de la conférence SETAC Europe du 26 au 30 mai 2019 à Helsinki. Le poster porte sur une revue de la littérature concernant l’économie de la fonctionnalité. Rappelons au passage que l’économie de fonctionnalité se définit comme la substitution à la vente d’un bien par la vente de son usage ou de ses fonctions avec pour but d’augmenter la valeur d’usage.

Dans la première partie, une classification des différents modèles économiques rattachés aux modèles économiques durables ou circulaires est présentée. Cette classification permet de voir les liens existants entre l’économie de fonctionnalité et les autres concepts, notamment celui anglophone de PSS (Product-Service System). La table se lit par ligne. La première case (à gauche) d’une ligne indique le type de modèle économique classifié ainsi que la référence de l’article dont provient la classification. Les autres cases d’une même ligne sont les différents types de modèles économiques au sein du concept principal. Certains types de modèles économiques comprennent des sous-catégories. Enfin, la couleur de fond sert à mettre en évidence les liens d’une classification à une autre. La légende des couleurs se trouve être la dernière ligne du tableau.

La deuxième partie est une représentation visuelle du chevauchement qui existe entre ces différents concepts. L’économie de fonctionnalité et les PSS étant très proches et sont tous les deux des concepts rattachés aux modèles économiques circulaires, eux-mêmes rattachés aux modèles économiques durables. La principale différence étant le fait que les PSS incluent des modèles économiques de vente de produit tant qu’ils sont liés à un service alors que l’économie de fonctionnalité est davantage orientée vente de l’usage, du service, du résultat.

La troisième partie est une étude des différentes méthodes d’analyse de la durabilité qui ont été appliquées à des études de cas appartenant à l’économie de fonctionnalité dans la littérature scientifique. Cette étude des méthodes utilisées démontre que l’ACV est de loin la méthode la plus récurrente. De manière générale, ce sont l’ensemble des méthodes de mesure du cycle de vie qui reviennent le plus. La SLCA est l’analyse du cycle de vie sociale, qui mesure les impacts sociaux. La LCC est l’analyse du coût du cycle de vie, qui mesure l’ensemble des coûts associés. Enfin, la SA est un résultat agrégé qui prend en compte une LCA, une SLCA et une LCC. La plupart des autres méthodes sont des analyses principalement qualitatives ou des mesures basées sur le respect d’indicateurs.

Cette étude nous permet également de constater qu’en terme de durabilité (dans le sens de développement durable), l’aspect environnementale est l’aspect le plus analysé, largement devant les aspects sociaux et économiques.

Lecture du Tableau :

Prenons l’exemple de la catégorie « Use Oriented ». Il s’agit de l’une des trois catégories des PSS selon Tukker (2004). Les Use Oriented sont sous divisés en trois sous-catégories que sont « Product lease », « Product renting/sharing » et « Product pooling ». Enfin, cette nuance de jaune nous indique qu’une catégorie similaire existe dans la classification de la « Functional service Economy », en l’occurrence il s’agit de la catégorie nommée « Sale of use ». De plus, tous les concepts sur fond de nuances de jaunes sont en lien direct avec les concepts de PSS et économie de fonctionnalité.